HYGROMA

HYGROMA

Il s’agit d’une tuméfaction située en arrière du coude correspondant au gonflement d’une bourse habituellement vide. Celle ci permet le glissement de la peau contre l’os.

Examen clinique

Il s’agit d’une tuméfaction située en arrière du coude correspondant au gonflement d’une bourse habituellement vide. Celle-ci permet le glissement de la peau contre l’os.

Une petite lésion cutanée peut être parfois à l’origine d’une infection. Celle-ci demandera un traitement chirurgical rapide.

D’autres causes comme la polyarthrite ou la goutte peuvent être à l’origine de l’hygroma.

Examens complémentaires

On complétera le bilan par une radiographie du coude à la recherche d’une « épine olécranienne », saillie osseuse en arrière de l’olécrane responsable d’une irritation chronique. 

Scanner et IRM sont inutiles. En cas de signes infectieux, une ponction avec recherche d’une bactérie pourra être réalisée.

Informations complémentaires

Examens complémentaires

On complétera le bilan par une radiographie du coude à la recherche d’une « épine olécranienne », saillie osseuse en arrière de l’olécrane responsable d’une irritation chronique. 

Scanner et IRM sont inutiles. En cas de signes infectieux, une ponction avec recherche d’une bactérie pourra être réalisée.

Traitement

- Médical

Arrêt des mouvements répétitifs,repos, glaçage local, compresses d’alcool à 70° peuvent généralement permettre de guérir la lésion en quelques semaines. On peut réaliser une ponction avec ou sans injection de corticoïde mais le risque de récidive est important et les corticoïdes peuvent favoriser l’apparition d’une infection. 

- Chirurgical

En cas d’échec du traitement médical, on peut proposer un traitement chirurgical. Celui-ci est réalisé sous endoscopie : deux courtes incisions permettent d’introduire la caméra et les instruments et de réaliser l’excision de la bourse et la résection de l’excroissance osseuse , si elle est présente. Dans les suites, un pansement compressif est mis en place pour 15 jours.

Le traitement sous endoscopie, moins agressif que la chirurgie classique, donne, le plus souvent, un résultat plus rapide et évite des suites longues. Dans le cadre d’une lésion infectieuse, on privilégie le traitement classique avec ouverture et drainage. Les antibiotiques ne sont pas obligatoires