Poignet - Définition

Poignet - Définition

POINT DE DÉPART

Le poignet est une articulation constituée des deux os de l'avant-bras (le radius et le cubitus) qui prennent en tenaille la partie supérieure du carpe qui est l'ensemble des osselets qui constituent le talon de la main. Les os du carpe sont le scaphoïde, le semi-lunaire, le trapèze, le trapézoïde, le grand os, l'os crochu, le pisiforme et le pyramidal.

 

ORGANISATION
  • Les os du carpe constituent une sorte de front articulaire opposé au radius et au cubitus, permettant ainsi des mouvements de flexion et d'extension importants, ainsi que des mouvements d'inclinaison latérale. De plus ils ont la capacité de bouger les uns par rapport aux autres, ce qui permet d'amplifier les mouvements du pouce et d'assurer à celui-ci des mouvements très importants que sa seule articulation avec le scaphoïde ne permettrait pas d'obtenir.
  • Le poignet comporte sur les côtés deux petits reliefs osseux qu'on appelle les styloïdes (une pour le radius, l'autre pour le cubitus).

 

 

Les signes ! 

Les fractures du poignet sont des factures très fréquentes qui sont souvent dues à une chute en avant que la personne a cherché à amortir avec ses mains.

 

 La fracture du poignet, c'est quoi exactement ?

Une fracture du poignet désigne la rupture d’un ou de plusieurs des os qui constituent le poignet. Dans la plupart des cas, seule la partie inférieure du radius (os de l’avant-bras situé dans la continuité du pouce) est concernée par la fracture (fracture de Pouteau-Colles). Cette fracture est la plus fréquente. Il existe également des fractures multiples lorsque plusieurs os sont touchés ou que le radius éclate en plusieurs morceaux.

Diagnostic
Les symptômes classiques de la fracture du poignet sont une douleur très importante, un gonflement de la zone du poignet (œdème) et la déformation de celui-ci. Souvent des bleus apparaîtront et la personne éprouvera des difficultés à bouger normalement son poignet. La douleur impose généralement à la personne victime d’une fracture du poignet de porter son bras en écharpe, soutenu par son autre main.
Le diagnostic de la fracture est simple à réaliser en observant les signes cliniques et, au besoin, en pratiquant une radiographie. Si on suspecte la fracture d’un ou de plusieurs des petits os du poignet, d’autres radiographies de la zone (de profil ou autres) peuvent être réalisées.

Traitement
Les fractures du poignet sont traitées soit par immobilisation lorsqu’elles sont légères et que les os ne se sont pas déplacés, soit chirurgicalement à l’aide d’une broche ou d’une plaque vissée pour les fractures déplacées ou complexes. L'immobilisation sera complétée par la réalisation d'une orthèse thermoformée et restera posée au moin quatre semaines. La chirurgie, elle, est pratiquée sous anesthésie locale ou générale et la consolidation s’effectuera en 6 semaines environ. En cas de broches, on les retire après cette période. En cas de plaque et vis, l’intervention peut se poursuivre d’une rééducation chez le kinésithérapeute.
Pour prévenir ce type de fracture, il faut utiliser des protèges-poignets adaptés lors de la pratique d’un sport à risque (sports de glisse notamment). Par ailleurs, chez les personnes âgées, s’aider d’une canne peut être nécessaire pour se stabiliser et éviter de chuter si la démarche est instable.